Historique

Raymond Bussy

Gérald Bussy

Gilles Bussy

Une entreprise familiale

Située au milieu du village de Crans, encore aujourd’hui sur son site originel, la Carrosserie Bussy a été créée en 1954 par M. Raymond Bussy.

Maréchal-ferrant de formation, Raymond Bussy reprend en 1954 un petit atelier de réparation automobile. Rapidement, afin de répondre à la demande, la Carrosserie Bussy s’axe principalement sur la construction de ponts de camions. En effet, de 1960 à 1964 la construction du tronçon Genève-Lausanne de l’autoroute A1 bat son plein.

Pour seconder son père, Gérald Bussy entreprend une formation de tôlier en carrosserie.

La réparation de véhicules utilitaires et de tourisme est ainsi venue compléter les services proposés, avant de devenir dès 1975 l’activité principale de la carrosserie. En 1978, Gérald Bussy reprend les rênes de la carrosserie familiale et l’agrandit : par l’acquisition de nouvelles surfaces, Gérald Bussy a su doter l’établissement d’espace et de confort sur 600 m2. La restauration d’anciens modèles permet par ailleurs de mettre en valeur le savoir-faire de l’entreprise.

Dès l’an 2000, la troisième génération arrive au sein de l’entreprise : à son tour, Gilles Bussy a choisi de relayer son père.

Tôlier de formation, la peinture et la colorimétrie, n’ont pas de secrets pour lui. Par des stages en Allemagne et en Angleterre, Gilles s’est initié aux marques les plus prestigieuses de l’automobile : Lotus, Aston Martin, Mercedes, Rolls Royce. Sa pratique courante de l’anglais et de l’allemand est très appréciée par les nombreux clients étrangers établis dans la région. Associé depuis 2006, Gilles a progressivement repris la responsabilité commerciale et technique de la maison.

L’avenir nous dira dans quelques années si la quatrième génération choisit à son tour de continuer l’aventure et d’apporter sa touche personnelle à l’édifice familial.

Quentin, 2007

Aurélia, 2010

Loïc, 2007

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.